Des rêves qui flottent sur la Tamise

Ik Joong Kang, Floating Dreams

Un lampion géant ? Une maison sur l’eau ? Eh non, c’est une œuvre de l’artiste sud-coréen Ik-Joong Kang, qui flotte au beau milieu de la Tamise à Londres !

Éclairée de l’intérieur, elle ressemble aux lanternes posées sur l’eau lors de célébrations pour honorer les morts, une tradition répandue dans de nombreux pays asiatiques.

 

photo Peter Macdiarmid

photo Peter Macdiarmid

 

Ce cube de sept mètres de côté est composé de 500 dessins sur du papier de riz. Mais Ik-Joong Kang ne les a pas réalisés tout seul !

L’artiste est allé à la rencontre des milliers de personnes ayant fui la dictature communiste après la division du pays entre la Corée du Sud et celle du Nord. Il les a invitées à représenter leurs souvenirs d’enfance en Corée du Nord, leur maison abandonnée, les membres de leur famille qu’ils n’ont pas revus depuis des dizaines d’années.

En rassemblant ces centaines de témoignages, l’artiste a créé Floating Dreams, les « rêves flottants ». Né en 1960, Ik-Joong Kang n’a jamais connu la Corée unifiée, mais son œuvre collaborative et poétique porte l’espoir d’une réconciliation.

 

photo Peter Macdiarmid

photo Peter Macdiarmid

 

Au sommet du cube, se trouve la statue d’un jeune garçon, qui éclaire la nuit de sa lampe torche, comme un faisceau d’espérance.

Cette œuvre monumentale a été présentée au festival « Totally Thames » (Totalement Tamise), une manifestation culturelle qui a lieu chaque mois de septembre sur le célèbre fleuve qui traverse Londres, depuis 1997.

 

photo Peter Macdiarmid

photo Peter Macdiarmid

 

Retrouvez le travail de Ik-Joong Kang sur son site

 

Categories: Installation

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>