On joue à cache-cache ?

Patty Carroll, Planty, série "Anonymous Women: Reconstructed"

Début des années 1990. La photographe américaine Patty Carroll déménage au Royaume-Uni pour suivre son mari, qui a un nouveau poste à Londres. Rapidement, elle se rend compte qu’au lieu de reconnaître son travail, on la ramène bien souvent à son statut d’épouse, et à son foyer.

Face à ce constat, elle décide de s’armer de son appareil photo pour questionner le rapport entre les femmes et leur intérieur.

 

Patty Carroll, Cooking (Cuisiner), série « Anonymous Women: Demise » (Femmes anonymes : Disparition)

Patty Carroll, Cooking, série « Anonymous Women: Demise » (c) Patty Carroll

 

C’est le point de départ de la série « Anonymous Women » : les femmes anonymes. Patty commence par photographier des visages cachés par des aliments ou des éléments de décoration, symboles de la femme au foyer. Les portraits sont à la fois drôles et dérangeants.

 

Patty Carroll, Best Wishes et Fring, série "Anonymous Women: Heads"

Patty Carroll, Best Wishes et Fring, série « Anonymous Women: Heads » (c) Patty Carroll

 

Mais Patty Carroll ne s’arrête pas en si bon chemin ! Elle entame ensuite d’autres chapitres des femmes anonymes : celles-ci disparaissent complètement sous d’immenses rideaux ou tapis, ou bien se fondent dans des décors surchargés d’objets, tels des caméléons. Les couleurs sont parfois criardes, et l’humour et la théâtralité sont de mise !

 

Patty Carroll, Tea Time, série « Anonymous Women: Draped » (c) Patty Carroll

 

Patty Carroll, Accessoriesy, série « Anonymous Women: Reconstructed » (Femmes anonymes : Reconstruites)

Patty Carroll, Accessoriesy, série « Anonymous Women: Reconstructed » (c) Patty Carroll

 

L’artiste s’interroge sur son propre rapport au foyer, sur ce que la société attend d’elle en tant que femme : Comment parvient-on à la sensation d’être « chez soi » ? En accumulant des choses ? En assortissant des objets entre eux ? Pourquoi suis-je emballée à l’idée de décorer mon intérieur ? Pourquoi est-ce que j’achète autant de choses ?

 

Tea Party, Anonymous Women Reconstructed

Patty Carroll, Tea Party, série « Anonymous Women: Reconstructed » (c) Patty Carroll

 

Ces mises en scène montrent que notre « chez nous » devient une part de nous et que nous faisons partie de lui : les corps se confondent dans les tapisseries, s’enveloppent de tissus assortis aux rideaux, d’autres sont ensevelis sous des amas d’objets du quotidien… Et Patty force le trait dans ses photos : ces femmes anonymes décorent leur intérieur de façon compulsive, à la limite de l’obsession !

 

Patty Carroll Housebound, Anonymous Women: Demise

Patty Carroll, Housebound, série « Anonymous Women: Demise » (c) Patty Carroll

 

Patty Carroll a puisé son inspiration dans l’histoire de l’art : les drapés des statues antiques, les représentations de la Vierge Marie… Mais aussi chez Scarlett O’Hara, l’héroïne d’Autant en Emporte le Vent, qui se fabrique une robe à partir de ses vieux rideaux.

 

2017-04-03_16h22_27

1

 

Parmi les références de la photographe, on trouve aussi les « hidden mothers », en français les « mères cachées ». Mais qui sont-elles ?

Aux débuts de la photographie, se faire tirer le portrait nécessitait de la patience : il fallait rester immobile pour ne pas apparaître flou. Alors pour faire tenir en place les petits enfants, souvent agités, on planquait leur maman sous de grands tissus. Ni vues ni connues… à l’époque ! Aujourd’hui on les remarque au premier coup d’œil ! La mise en scène devient cocasse et ces femmes font littéralement partie du décor, un peu comme celles de Patty Caroll

 

 

Pour avoir les dernières nouvelles de Patty Carroll, c’est par ici (en anglais)

Categories: Photographie, Uncategorized

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>